Développement durable et promotion de la santé

Une mise en œuvre commune encore à ses débuts

Lors du Congrès Mondial pour la Santé et l’environnement de 1998 à Madrid, il fut convenu d’allier les programmes de l’OMS « La Santé pour tous » et le «Programme local - Agenda 21 » et leur mise en œuvre, en particulier concernant les systèmes économiques, sociaux, environnementaux et de santé. Dans ce cadre, les autorités locales, plus précisément les communes, jouent un rôle clé.

En Suisse, le Conseil Fédéral a adopté, le 25 janvier 2012, la « Stratégie pour le développement durable 2012-2015 ». Parmi les mesures préconisées, cette stratégie vise à renforcer le développement durable dans la politique de prévention et l’ancrage de la formation au développement durable dans le système éducatif.

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique et différents Offices fédéraux ont mis sur pied en 2013 la Fondation éducation 21, un centre national de compétences pour l’éducation au développement durable. En coopération avec éducation 21, RADIX développe un réseau national d’écoles orientées vers l’éducation au développement durable.

Pour les communes et les villes, il y a encore peu d’exemples pratiques en Suisse liant le développement durable et la promotion de la santé. Voici plusieurs points de départs possibles:

  • La stimulation des communes et villes ayant des processus locaux d’Agenda 21 et pour qu’elles intègrent la promotion de la santé dans ces processus (et inversement),
  • L’encouragement d’une planification et d’une politique transversale,
  • L’intégration de la promotion de la santé dans l’urbanisation des villes et des communes,
  • L’agrandissement du système d’information avec des modèles de bonnes pratiques,
  • Le lancement de programmes et forums de discussion à l’échelle cantonale ou régionale pour l’aménagement d’un mode de vie et d’un environnement durable et favorable à la santé.