Un cadre et un fonctionnement de qualité entre les autorités politiques, administratives et le terrain

... soutiennent le représentant de l’autorité dans ses rapports de proximité. Des mesures disponibles, des outils et de bons partenariats le rendent crédible.

Au niveau local, on note plusieurs pratiques qui renforcent la prévention et ses effets :

  • Une coordination locale favorise le lien entre la prévention, le canton, la commune et le terrain (ex : www.lescommunesbougent.ch / www.lvt.ch/fiesta). La personne gérant les autorisations est identifiée et considérée comme un « porteur » de la prévention.
  • Les communes, une région adoptent un document commun en accord avec le canton. « Le formulaire d’autorisation a été remanié pour qu’il soit convivial, véhicule des conseils et des illustrations dans une présentation
    attractive » (disponible auprès de info@fondationo2.ch).
  • Les procédures d’octroi de l’autorisation garantissent au minimum la remise du matériel adéquat, une information sur les règles et l’orientation sur les ressources / aides.
  • Remise d’un document de prévention avec le permis temporaire.
  • Le suivi du dossier depuis la demande jusqu’à l’évaluation est assuré.
  • Viser l’implication de la personne responsable, éviter toute autorisation «administrative».
  • Obligation communale d’adhérer à une charte, un label, ou utilisation de check-lists pour établir les conditions de l’autorisation (www.raidblue.ch, check-list de la gendarmerie vaudoise).
  • Limitation pour les alcools forts (horaires & forme de vente, types, dosage).
  • Les structures d’animation, de travail social hors murs, les maisons de quartier peuvent accompagner des organisateurs avec le soutien des centres de prévention.
  • Le greffe sensibilise les privés louant des salles (lois, responsabilités, aides possibles).
  • Incitation financière pour les sociétés locales engagées dans la prévention.

Chapitre 4 « Autorités : Synthèse commentée »