Un modèle, diverses constructions locales

Chaque commune est unique, chaque situation particulière. Pourtant certains modèles peuvent élargir la réflexion, offrir des repères. Car s’il n’y a pas de projet parfait, il est utile de s’inspirer des réalisations des autres.
Les programmes nationaux ont impliqué des communes mais aussi des écoles. Un schéma théorique d’organisation dans les communes et un autre d’organisation liant commune et école permettent de saisir les instances et leurs tâches tout au long du processus. Les critères qualité sont aussi essentiels.
Avant de vous ouvrir les portes des 36 communes ayant développé leur modèle (voir ci-dessous), nous avons sélectionné 5 formes de construction :
Le modèle cantonal genevois propose un processus lié à son plan cantonal alcool. On y découvre leurs outils de communication pour l’acquisition des communes et des synthèses pour 3 domaines de mesures (espaces publics, manifestations/locations, clubs de sport).
Le modèle d’Hombrechtikon met au cœur de l’IP le travail social scolaire et un système de tables rondes locales.
Le modèle de Bernex-Confignon fonctionne à partir de la réunion hebdomadaire des responsables locaux des services sociaux, du travail social hors mur et des agents de police municipaux.
Le modèle de St-Imier confie au centre d’animation la coordination d’une plateforme locale pour la prévention, voire l’intervention si nécessaire.
Le modèle d’Ajoie est ancré dans la commission ad hoc du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy. Il réunit 24 communes dont une centrale.
La présentation du bilan des similitudes et différences entre Suisse romande et alémanique montre la diversité des enjeux régionaux.


Les communes ayant déjà construit leur modèle
Dès 2003, RADIX a fait la promotion d’une intervention précoce dans les communes. Sous le nom d’Identifier & Agir, des plateformes régionales permettaient à chaque commune de s’inspirer du modèle de Köniz pour construire son modèle.

Par la suite, 5 modèles ont été accompagnés et documentés (Identifier & Agir 2006-2007) avant que le premier programme national proposé aux cantons n’implique 31 communes dans 4 cantons pilotes (GE, BL, AG, LU).


Intervention précoce au niveau communal 2011 – 2015 :

La documentation spécifique aux communes est disponible à partir des liens ci-dessus: Vernier GE, Ajoie JU, Neuheim ZG, Egg ZH, Horgen ZH, Richterswil ZH, Stäfa ZH

Intervention précoce au niveau communal 2007 – 2011:
Hunzenschwil AG, Oberentfelden AG, Rothrist AG, Rupperswil AG, Schafisheim AG, Unterentfelden AG, Wettingen AG, Therwil BL, Anières GE, Bernex GE, Choulex GE, Collonge-Bellerive GE, Cologny GE, Confignon GE, Corsier GE, Grand-Saconnex GE Gy GE, Hermance GE, Jussy GE, Meinier GE, Meyrin GE, Pregny-Chambésy GE, Presinge GE, Puplinge GE, Vandoeuvres GE, Beromünster LU, Hitzkirch LU, Horw LU, Luzern-Littau LU, Neudorf LU, Rickenbach LU

Identifier et Agir, Phase de pilotage 2006 - 2007: