Une articulation école-commune

En dix ans, Hombrechtikon a établi une importante structure pour la prévention, la détection et l‘intervention précoce ancrées conjointement dans l‘école et la commune.
Dès son lancement, le processus jouissait d’un très bon soutien politique. L’atelier participatif intitulé « Travailler avec les jeunes » a permis d’élargir le cercle des institutions et personnes impliquées. Plusieurs besoins ou axes de travail en ont découlé :
• Une table ronde destinée à l’orientation des questions disciplinaires au sein des autorités/partenaires de l’école et de la commune
• Une coordination des responsabilités et des tâches entre les instances et partenaires
• Une mise en réseau de l’animation de jeunesse communale avec l’association pour le travail de jeunesse
L’école, accompagnée par le centre de prévention local (www.bps-hombrechtikon.ch), tient une place centrale dans la mobilisation du réseau local. Le centre de prévention cantonal SAMOVAR offre un regard extérieur pour le suivi global du processus d’intervention précoce.
Une table ronde avec des missions différenciées (générer des impulsions, cercle de conseil et orientation des cas « disciplinaires ») fonctionne en contre-point de la mise en réseau locale.
Le corps enseignant et l’école menaient déjà d’autres projets de médiation par les pairs et de prévention. C’est dans ce milieu que le débat éthique a été le plus présent.
Les documents de Hombrechtikon ZH sont aussi accessibles par notre carte.