Intervention précoce

On distingue deux niveaux dans l’intervention précoce (IP): l’observation et l’identification des situations de vulnérabilité d’une part et, d’autre part, l’organisation des ressources présentes dans le réseau et l’environnement de vie, voire si nécessaire l’orientation vers des offres d’accompagnement.

L’IP vise à reconnaître le plus tôt possible des manifestations, évolutions et événements qui pourraient mener à des comportements problématiques - tels qu’une consommation à risque ou de la violence - ainsi qu’à une exclusion sociale ou à d'autres problèmes physiques, psychologiques ou sociaux. Parallèlement, l’IP vise à fournir un soutien adéquat et précoce pour améliorer ou au moins stabiliser la situation grâce au renforcement de l’environnement social des personnes concernées.

Sur mandat de l’OFSP et en partenariat avec les cantons et d’autres organisations, la Fondation suisse pour la santé RADIX mène depuis plusieurs années des projets dans les écoles, également les écoles professionnelles, et les communes. La brochure «Intervention précoce dans les écoles et les communes : l’essentiel» met à disposition de manière condensée des bases importantes sur l’intervention précoce, les facteurs de succès pour une telle démarche, ainsi que des exemples pratiques et des références.