Le programme Intervention précoce englobe toutes les situations difficiles vécues par les jeunes à l’école : problèmes de santé, de consommation, contexte social difficile, difficultés d’intégration, etc. Est privilégiée une approche élargie et à différents niveaux, qui adhère à la vision propre à chaque établissement.

Plutôt que de parler de jeunes à risques ou à problèmes, le programme privilégie une approche contextuelle, en parlant de situations de vulnérabilité. Un élève est en situation de vulnérabilité quand il ne peut pas, de manière provisoire ou durable, accomplir son « métier d’élève ». Pour remédier à cela, le programme utilise une approche intégrée qui combine les interventions à dimensions individuelle (personnes concernées), collective (espaces collectifs : classe…), institutionnelle (climat scolaire, culture d’établissement…) et inter-organisationnelle (réseaux externes : liens entre l’école, la famille, les communautés, les services spécialisés…).

RADIX a piloté divers mandats et programmes (2003-2018) destinés aux écoles et aux communes sous mandat de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Voici les programmes qui ont été spécifiques aux écoles

Intervention précoce I

De 2007 à 2009, 15 écoles se sont engagées dans le premier programme Intervention précoces adressé aux écoles; elles ont formé des groupes de pilotage qui ont étroitement collaboré avec un professionnel d’un des services spécialisés participant à la démarche. (Carte des écoles et des services accompagnants volée 2007-2009)

Intervention précoce II
Le deuxième programme Intervention précoce pour la Romandie (2010-2012) a débuté au printemps 2010. Il rassemble
12 établissements de formation de différents types  : écoles secondaires, école primaire et un nouveau type d’établissement, les semestres de motivations. (Carte des écoles et des services accompagnants volée 2010 – 2012)

Intervention précoce III
Dès août 2012, de nouvelles écoles ont rejoint le troisième programme et entamé une démarche Intervention précoce pour deux années scolaires. Il s’agit de toutes les Ecoles primaires de la Chaux-de-fonds suivies par le CAPPES et du Collège St-Charles suivi par Trans-at

Intervention précoce dans les écoles et les communes
Fin 2014, le suivi et la valorisation de l’Intégration précoce dans les écoles et des communes est intégré au même mandat de l’OFSP.